Se voir, se parler

Les 12, 19 et 26 mai derniers, les membres de la chorale se sont retrouvés en visioconférence pour échanger des nouvelles.

Chaque séance de visioconférence était destinée à un pupitre en particulier, sauf la dernière qui associait les ténors et les basses. Bien évidemment, les personnes qui voulaient se joindre à l’une des séances sans forcément que ça corresponde à son pupitre habituel étaient les bienvenues. On ne maîtrise pas toujours son emploi du temps !

Photo 1 les sopranes, le 12 mai

Photo 2 les altis, le 19 mai

Photo 3 les basses et ténors, le 26 mai

Ces rencontres ont été bien appréciées par ceux qui y ont pris part.

Certains ont eu des difficultés à se connecter et à s’exprimer. C’est malheureusement difficile d’avoir tout le monde. Nous en sommes tous désolés.

Hellemmois, confinés !

D’abord, il y a eu l’annulation des répétitions … 🙁

Puis le report du spectacle que nous préparions pour juin 2020 … 🙁 🙁

Depuis notre dernière répétition mardi dernier, la situation sanitaire s’est enflammée et tout s’est enchaîné assez vite nous conduisant désormais à un confinement strict.

Je sais qu’après vous être souciés de vos familles et peut-être à raison pour vous-mêmes, avoir géré votre travail si vous êtes en activité, avoir organisé cette vie de confinement, chacun s’est posé la question de l’avenir de notre projet qui était bien engagé et dont l’aspect participatif nouveau allait se concrétiser le 21 mars par la rencontre avec les lycéens.

Nous sommes tous conscients que nous allons vers une période de confinement assez longue et que le projet nécessitait un engagement important de mars à mai pour finir le programme. Je ne pense pas que le festi’ chœur pourra se tenir le 16 et 17 mai – et même s’il se tenait, notre participation n’est pas possible car nous n’aurons pas répété d’ici là.

Pour ce qui est des concerts en juin, il en va de même. Comme pour les sportifs (Roland Garros déplacé, le football reporté en 2021), il nous faut nous « entraîner » : finir le programme musical, travailler la mise en scène et l’aspect participatif complique tout car les décors ne seront pas produits et l’apport financier de nos partenaires est indispensable à l’équilibre budgétaire du projet. Bref, il est inéluctable que notre projet soit reporté.

Cela ne m’inquiète pas, car lorsque nous sortirons de cette crise, nous aurons tous besoin de culture, de moments de partage, de moments de mémoire collective. Nous réaliserons donc notre projet au premier semestre 2020-2021.

Pour le moment, notre passion du chant choral peut aussi combler les moments d’ennui ou de ras-le-bol : nous allons réviser individuellement les morceaux que nous connaissons déjà, et tenter d’apprendre les nouvelles pièces.

Et surtout prenons le temps de VIVRE et prenons SOIN de NOUS et des nôtres.

Ludivine Debacq,
chef de chœur